Téléchargez, Imprimez et Signez la charte : CLIQUEZ

 

 

Entraînements:

 

Etre assidu et à l’heure aux entraînements:

C’est la condition indispensable pour que l’ensemble du groupe d’âge auquel appartient votre enfant progresse de façon harmonieuse et qu’il n’ait pas l’impression de progresser moins vite que ses petits camarades.

Adapter l’équipement aux conditions climatiques:

Un «Kway » quand il pleut, un jogging et des gants en hiver si il fait froid, des vêtements de rechange pour être au sec et un nécessaire de douche. Ne pas oublier l’équipement indispensable du footballeur: maillots, short, chaussettes, chaussures de foot à crampons moulés et les protège-tibias (obligatoires).

N’entrez pas dans les vestiaires :

Les catégories, donc l’age des enfants varient, certains enfants de 10/11ans commencent leur puberté avec tous les complexes que cela peut générer.

Il est donc demander aux parents de ne pas rentrer dans les vestiaires (surtout pour les mamans dans les vestiaires garçons et pour les papas dans les vestiaires filles) pour respecter la pudeur des enfants et éviter que la porte ne soit constamment ouverte (surtout en hiver).

 

Matches du samedi:

 

A l’inverse d’un sport individuel, pratiquer un sport collectif rend responsable envers les autres membres de l’équipe. Il n’est rien de plus frustrant que de devoir renvoyer les enfants chez eux parce qu’une partie de l’équipe est absente.

Nous attendons donc de votre part que votre enfant soit assidu.

Si, un samedi, il ne peut participer au match il convient d’en aviser l’éducateur dès le mercredi.

S’il s’agit d’un empêchement de dernière minute, prévenir dès que possible.

Pour les enfants, le football est avant tout un jeu. Ils auront bien le temps de devenir des champions si tel est leur désir.

Laissez-les jouer.

Venez assister aux rencontres de votre enfant.

Encourager son équipe.

Relativisez la défaite et félicitez les deux équipes, vainqueur comme perdant.

Pendant le match, laissez aux éducateurs le soin de donner les consignes (les papas doivent se contenir !).

Il est difficile aux enfants d’écouter plusieurs personnes leur prodiguant des conseils en même temps, conseils qui sont d’ailleurs souvent contradictoires.

Ne critiquez jamais les décisions de l’arbitre, même si vous estimez qu’il s’est trompé. C’est une tâche difficile, y compris avec les jeunes joueurs.

Vous êtes la référence aux yeux de votre enfant donc le relais idéal pour valoriser les attitudes de fair-play envers l’arbitre, les adversaires et dirigeants de son équipe ou des équipes adverses,

Exigez le respect de l’environnement sportif (terrain, vestiaires propres, matériel mis gratuitement à disposition par les clubs et les collectivités locales).

Vous êtes le garant du respect d’un comportement correct de votre enfant.

 

Transport:

 

Dans la société d’aujourd’hui il est devenu quasiment impossible de transporter un mineur sans risques d’accidentéismes et sans risques juridiques puisque la tendance actuelle étant de systématiquement trouver un coupable pour lui rejeter la faute.

Aucun transport de mineur ne sera effectué par les éducateurs ou dirigeants dans leurs voitures personnels.